Lucie AUBRAC
Lycée
Bollène
 

Le décrochage

jeudi 20 février 2014, par François Bouyer

Le décrochage

>

Écoulement de l’air

L’écoulement de l’air sur une aile peut être

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

laminaireturbulenttourbillonnaire

>

La nature de l’écoulement sur une aile dépend beaucoup de l’incidence

>

>

10000000000001E0000001221E3A66C4Incidence et trainée

La trainée n’est jamais nulle.

>

Elle avec l’incidence

>

>

>

>

>

>

>

10000000000000DF000000C6D5ACD509

>

Incidence et portance

La portance peut être positive ou négative.

>

Elled’abord avec l’incidence,

mais à partir d’un certain angle,

de l’ordre de 20° : c’est le décrochage.

>

Le décrochage est dangereux car la portance diminue brutalement et l’avion descend.

La plupart des avions sont conçus pour sortir automatiquement d’un décrochage. Mais pour cela, il commence par piquer du nez pour accélérer.

>

>

>

Incidence et vitesse

L’incidence est liée à la vitesse :

grande vitesse =incidence

>

faible vitesse =incidence

>

Conclusion : en avion (ou planeur, deltaplane, parapente, etc...), il est dangereux de voler lentement (surtout près du sol).

 
Lycée Lucie AUBRAC – 224, rue Ernest Lafont - 84500 Bollène – Responsable de publication : M. François Vinatier, proviseur
Dernière mise à jour : jeudi 10 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille