Lucie AUBRAC
Lycée
Bollène
 

La spécialité de Physique-Chimie en Terminale S

jeudi 21 mai 2015

L’enseignement de spécialité de physique-chimie prépare l’élève à une poursuite d’études scientifiques dans ce domaine en consolidant son choix d’orientation. Il lui permet en effet d’affirmer sa maîtrise de la démarche scientifique ainsi que celle des pratiques expérimentales et lui offre le moyen de tester ses goûts et ses compétences. En plaçant l’élève en situation de recherche et d’action, cet enseignement lui permet de consolider les compétences associées à une démarche scientifique. L’élève est ainsi amené à développer trois activités essentielles chez un scientifique : - la pratique expérimentale ; - l’analyse et la synthèse de documents scientifiques ; - la résolution de problèmes scientifiques. Pour cela, le programme de spécialité fait appel à l’étude de trois thèmes, un thème de chimie (l’eau), un thème de physique (son et musique) et un thème (matériaux) qui conjugue des apports de chimie et de physique. Pour chacun des trois thèmes, le professeur aborde tous les domaines d’étude en développant son enseignement à partir de quelques mots-clés choisis parmi ceux de la colonne de droite du programme. Ces mots-clés sous-tendent des connaissances nouvelles complétant l’enseignement spécifique. Nécessaires à la compréhension des sujets étudiés, elles ne sont cependant pas exigibles au baccalauréat. La pratique expérimentale doit être soutenue et diversifiée et favoriser l’initiative des élèves. Pour chaque thème, elle doit prendre en compte leurs centres d’intérêt. L’analyse et la synthèse de documents scientifiques prolongent les compétences « extraire et exploiter » mises en œuvre dans l’enseignement spécifique. Elles conduisent l’élève à présenter de façon objective et critique, structurée et claire, les éléments qu’il aura extraits et exploités des documents scientifiques mis à sa disposition. Lors de la démarche de résolution de problèmes scientifiques, l’élève analyse le problème posé pour en comprendre le sens, construit des étapes de résolution et les met en œuvre. Il porte un regard critique sur le résultat, notamment par l’évaluation d’un ordre de grandeur ou par des considérations sur l’homogénéité. Il examine la pertinence des étapes de résolution qu’il a élaborées et les modifie éventuellement en conséquence. Il ne s’agit donc pas pour lui de suivre les étapes de résolution qui seraient imposées par la rédaction d’un exercice, mais d’imaginer lui-même une ou plusieurs pistes pour répondre à la question scientifique posée. C’est sur la façon d’appréhender une question scientifique, sur le choix raisonné de la méthode de résolution et sur les moyens de vérification qu’est centrée la formation de l’élève lors de la démarche de résolution de problème. Les situations rencontrées par l’élève en cours de formation ainsi qu’au baccalauréat se limiteront aux domaines d’étude des trois thèmes de l’enseignement de spécialité. Le professeur fera largement appel à des situations comportant une dimension expérimentale.

Thème 1 : l’eau

Domaines d’étude Mots-clés
Eau et environnement Mers, océans ; climat ; traceurs chimiques. Érosion, dissolution, concrétion.Surveillance et lutte physico-chimique contre les pollutions ; pluies acides.
Eau et ressources Production d’eau potable ; traitement des eaux Ressources minérales et organiques dans les océans ; hydrates de gaz.
Eau et énergie Piles à combustible. Production de dihydrogène.

Thème 2 : son et musique

Domaines d’étude Mots-clés
Instruments de musique Instruments à cordes, à vent et à percussion. Instruments électroniques. Acoustique musicale ; gammes ; harmonies. Traitement du son.
Émetteurs et récepteurs sonores Voix ; acoustique physiologique. Microphone ; enceintes acoustiques ; casque audio. Reconnaissance vocale.
Son et architecture Auditorium ; salle sourde. Isolation phonique ; acoustique active ; réverbération.

Thème 3 : matériaux

Domaines d’étude Mots-clés
Cycle de vie Élaboration, vieillissement, corrosion, protection, recyclage, élimination,
Structure et propriétés Conducteurs, supraconducteurs, cristaux liquides. Semi-conducteurs, photovoltaïques. Membranes. Colles et adhésifs Tensioactifs, émulsions, mousses.
Nouveaux matériaux Nanotubes, nanoparticules. Matériaux nanostructurés. Matériaux composites Céramiques, verres. Matériaux biocompatibles, textiles innovants.
 
Lycée Lucie AUBRAC – 224, rue Ernest Lafont - 84500 Bollène – Responsable de publication : M. François Vinatier, proviseur
Dernière mise à jour : jeudi 10 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille